News

Florence Foresti & Adèle Haenel, furieuses de la remise de deux César à Roman Polanski pour son film « J’accuse » !

3 minutes (temps de lecture)

5 1 vote
Notez cet article !

Vendredi a eu lieu la 45ème Cérémonie des Césars. Dans un contexte très particulier si on s’attendait à une soirée mouvementée, on a été servis.

Début de cérémonie

Cette année c’est l’excellente Florence Foresti qui était en charge de la présentation de l’évènement. Et si l’exercice était périlleux, c’est avec le talent et la dérision qu’on lui connait qu’elle a su donné le ton dès le début. 

Après un magnéto et numéro d’ouverture sur le thème de Joker (le film avec Joaquin Phoenix, pas le jeu d’Olivier Minne !), et à la suite desquels elle met en scène une parodie de harcèlement sexuel à l’encontre de son danseur, Foresti nous offre un discours d’ouverture dans lequel c’est très clair : la soirée va être compliquée, mais il va falloir faire avec.

Les complications, ce sont bien entendu les 12 nominations de « J’accuse » de Roman Polanski, devenu le Voldemort du cinéma français. Absent, tout comme l’ensemble de l’équipe de son film, le réalisateur ne sera ainsi jamais appelé par son véritable nom. Foresti parle d’Atchoum, Roro, Popol…

La tension est forte, et devant la salle Pleyel où se déroule la cérémonie la grogne s’élève également, de nombreux manifestants protestant à ce sujet.

La soirée a ensuite défilé, les remises de prix s’enchainant. Foresti jouant toujours sur le fil, entre provocation et second degré. Elle n’hésite pas à mettre sur le tapis la difficulté à trouver des remettants dans ce contexte très « touchy ». Il en fallait effectivement du courage pour les ouvrir ces enveloppes. Jean Pierre Darroussin, chargé d’annoncé que le César de la meilleure adaptation revenait à Polanski et Harris pour « J’accuse », n’a pas hésité à mâcher leur nom de sorte qu’ils ne soient pas compréhensibles.

Puis à chaque catégorie dans laquelle le film était nommé, le stress des remettants était plus que palpable.

Minuit 15. Vient l’heure de remettre le César de la meilleure réalisation. Moment déjà particulier, puisque ce sont Emmanuelle Bercot et surtout Claire Denis qui se chargent d’annoncer le lauréat. Claire Denis s’était bien contre son gré retrouvé au cœur d’une des polémiques ayant mené à la démission de la direction de l’Académie il y a quelques semaines. En effet, pour de sombres raisons, elle avait été écartée de la Cérémonie par la direction alors en place…

Le choc à un nom: Roman Polanski

L’enveloppe est ouverte. Et le nom est prononcé : Roman Polanski reçoit le César du meilleur réalisateur. Derrière la musique poussé un peu fort dans la salle, on entend malgré tout les réactions du public. Indignation d’un côté, applaudissements de l’autre… La salle Pleyel devient alors l’illustration ultime du schisme que provoque la question de la séparation de l’homme qu’est Polanski et de son travail.

Emmanuelle Bercot et Claire Denis au moment de remettre le César de la meilleure réalisation à Roman Polanski, absent de la cérémonie, le 28 février 2019 à Paris.
 Crédits : Bertrand GUAY – AFP

Adèle Haenel, figure du mouvement « me too » en France, et qui s’est posé en opposante ferme des nominations de Polanski décide alors de se lever et quitter la salle, non sans laisser échapper un « LA HONTE » à destination de ses confrères. Elle sera suivie par quelques autres célébrités dont Céline Sciamma.

Adèle Haenel quitte la salle :

A l’extérieur, la grogne continue et s’amplifie, tout en commençant à s’organiser également aux abords du Fouquet’s où doit se tenir ensuite le traditionnel diner des lauréats.

Quant à notre maitresse de cérémonie, Florence Foresti, elle a disparu. Alors qu’elle devait remonter sur scène pour effectuer un discours de clôture, elle a préféré quitté les lieux, en postant ce simple message sur Instagram « Ecoeurée ».

Avant de clôturer, Sandrine Kiberlain, présidente de la cérémonie se chargera de remettre le dernier prix, celui du meilleur film. C’est dans une explosion de joie et de soulagement qu’elle découvrira alors que le César est remis au film de Ladj Ly, « LES INVISBLES ».

Cette 45ème cérémonie aura donc été des plus mouvementées. Et si Florence Foresti parlait sur le ton de la plaisanterie de « dernière remise des César », aujourd’hui on peut effectivement croire qu’il va être difficile pour l’académie de se remettre de cette douloureuse soirée !

Ne manquez plus aucun casting !

Recevez gratuitement nos alertes avec notre newsletter !

J'ai lu et j'accepte les conditions générales de Passe Ton Casting

Articles à suivre :
MusiqueNews

The Vivi, candidat rappeur révélé dans "The Voice", redécouvre ses propos racistes, homophobes et pédophiles sur la toile !

1 minutes (temps de lecture)
NewsPodcast

[PODCAST] Découvrez l'interview de Camille Perrotte, gagnante du Meilleur Pâtissier saison 8, au micro du podcast de Passe Ton Casting : "Et si c'était vous ?"

1 minutes (temps de lecture)
NewsReportageTémoignages

Mon Incroyable Famille (M6) : Le destin croisé de sept familles hors du commun, à partir du 4 Janvier à 15h30 !

1 minutes (temps de lecture)
Ne manquez plus aucun casting !

Recevez gratuitement nos alertes avec notre newsletter !

J'ai lu et j'accepte les conditions générales de Passe Ton Casting

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
×
News

Cérémonie des Césars 2020 - Découvrez le palmarès complet !