« L’amour est dans le pré » (M6) : saison 17 inédite sur vos écrans à partir du 22 août


C’est le temps de l’amour (est dans le pré), le temps des copains et de l’aventure !

Et oui l’été bat son plein en cette période caniculaire et les températures pourraient bien continuer à augmenter sur M6 avec le retour de nos incontournables amours champêtres ! Après une année marquée par l’incroyable première histoire d’amour d’Hervé le Picard, tout le monde aborde cette aventure avec le doux espoir de rencontrer sa Stéphanie.

Comme chaque année, nos 13 célibataires vont vivre une expérience hors-norme qui va les remuer, autant physiquement que psychologiquement. Mains moites, stress, bégaiements, coups de chaud et coups de cœur, choix cornéliens, grandes déclarations, grandes mises au point, papillons dans le ventre et baisers enflammés ou cœurs brisés et départs précipités… leurs émotions ne seront une nouvelle fois pas ménagées ! Mais c’est le prix à payer pour rencontrer la femme ou l’homme qui changera leur vie.

Pour les guider dans leur quête, Karine Le Marchand partagera ses conseils toujours aussi avisés mais aussi ses bons mots lors des speed-datings. Un rendez-vous devenu incontournable après trois saisons. Toujours aussi impliquée auprès de ses fermiers, Karine Le Marchand assumera plus que jamais son rôle de bonne fée avec des interventions tout au long de la saison. On vous a dit que les histoires d’amour finissaient mal en général ? Pas dans nos prés !

Focus sur les agriculteurs de cette 17ème saison

13 nouvelles histoires, 13 nouvelles raisons de vouloir (re)tomber amoureux

Cette saison, le cru “L’amour est dans le pré” se composera de 4 femmes et 9 hommes âgés de 25 à 73 ans. Leurs parcours sont singuliers, leurs relations amoureuses inégales, mais leurs démarches sont toutes animées par la même sincérité. Ils ont tous accepté de mettre leur vie, leurs émotions et leurs fragilités à nu pour se donner une chance d’accéder au grand amour.

Noémie – 25 ANS – Céréalière et éleveuse de vaches allaitantes (BOURGOGNE – FRANCHE-COMTE)

La benjamine de la saison et l’une des plus jeunes participantes de toute l’histoire de « L’Amour est dans le pré ». Déçue par quatre relations qui lui ont totalement fait perdre confiance en elle, Noémie est célibataire depuis quatre ans et espère, grâce à l’émission, trouver enfin chaussure à son pied sans se tromper.

« J’ai eu quatre relations et à chaque fois on m’a trompée… depuis c’est le néant. »

Jean – 60 ans – Éleveur de vaches allaitantes (AUVERGNE – RHONE – ALPES)

C’est avec une petite carte écrite à la main et envoyée sur un coup de tête que Jean s’est inscrit à l’émission un soir de bilan de saison 15. Une impulsion motivée par la belle histoire de Jérôme et Lucile. À 60 ans tout pile, notre célibataire, qui ne s’est jamais aventuré à plus de 40 kilomètres de chez lui, rêve de s’accorder des week-ends loin du quotidien de sa ferme.

« Ma première histoire a duré 10 ans, la deuxième 20. Avec la troisième, j’espère aller au bout« 

Sébastien – 36 ans – Éleveur de cochons, charcutier et castanéiculteur (CORSE)

La tradition corse à l’état pur. Un charmant trentenaire, aussi drôle que timide, aussi bringueur que solitaire. Sébastien recherche le grand frisson avec une « femme d’action », belle, dynamique mais aussi simple et naturelle, aimant la nature et à qui l’isolement géographique ne fera pas peur. Son coin de paradis est en effet un tout petit village où n’habitent que sa famille et quelques retraités.

« J’aimerais créer un vrai projet de vie avec une femme »

Alain – 59 ans – Eleveur de veaux sous la mère et commerçant (AUVERGNE – RHONE – ALPES)

Un petit bout d’homme d’1m70 pour 53 kilos, super papa fusionnel, entier, rigolo, attentionné et très sociable, qui mène une vie à 100 à l’heure et se lève à 4h du matin pour aller faire les marchés. Autrefois en couple avec des femmes, Alain est tombé amoureux pour la première fois d’un homme en 2007. Un incroyable coup de foudre sur le quai d’une gare. Il recherche aujourd’hui l’homme de sa vie, celui avec qui terminer ses jours.

« Je veux être amoureux et que l’on soit amoureux de moi« 

Agnès – 57 ans – Maître brasseuse (GRAND-EST)

Une adolescente de 15 ans dans un corps de 50, Agnès est une vraie fleur bleue, éperdument romantique, qui souhaite aujourd’hui retrouver l’amour avec un grand A et rien d’autre ! Elle recherche un homme dynamique, bien dans ses baskets, jovial comme elle, et désireux de croquer la vie à deux. Le petit plus pour la faire craquer : une personnalité atypique et un look de rockeur !

« J’ai mis tous mes espoirs en vous !« 

Guillaume « le Limousin »- 29 ans – Éleveur de vaches allaitantes et de volailles label rouge (NOUVELLE-AQUITAINE)

Le boute-en-train au cœur tendre de cette saison. Un gentil nounours que l’on a vraiment envie d’aider. À 28 ans, alors que beaucoup de ses amis se marient et construisent une famille, Guillaume n’a lui que quelques idylles à son actif dont aucune n’a dépassé les trois mois. Un jeune homme plein de copains mais qui en amour a du mal à sortir du rôle … du bon copain. Attentionné, sympathique, doux, blagueur, il a pourtant tout du chéri modèle et espère de rencontrer la perle rare !

« On me considère surtout comme le bon copain« 

Jean-Paul et Emmanuelle – 71 et 42 ans – Viticulteurs (GRAND-EST)

Après Jo et Rémy, les jumeaux de la saison 7, « L’Amour est dans le pré » renoue avec les liens familiaux avec une grande nouveauté pour la 1ère fois dans l’histoire de l’Amour est dans le Pré : un duo père-fille ! Soudé, fusionnel mais aussi parfois explosif, ce binôme s’est renforcé dans l’épreuve lorsque Bernadette, la maman, est emportée par un cancer en 2012. Surnommé le “Clooney de Moselle” par son village, Jean-Paul, célibataire depuis 2019, recherche le dernier amour de sa vie pour ne plus revivre les soirées de solitude imposées par la pandémie. Quant à Emmanuelle, peu intéressée par l’idée de devenir mère à 42 ans, elle recherche un amour tendre et passionné pour partager un quotidien déjà riche en amis, en bonnes bouffes et autres petits plaisirs simples.

« On travaille ensemble, on passe beaucoup de temps ensemble, mais rassurez-vous on ne vit pas ensemble. Chacun sa vie !« 

Alexandre – 37 ans – Éleveur laitier et céréalier (NORMANDIE)

Le fêtard de la bande ! « Ch’ti biloute » est un homme profondément gentil, souriant, blagueur et sensible, avec une pointe de ch’ti qui fait son charme. Très affecté par la disparition brutale de sa mère, il est célibataire depuis 1 an mais a très envie de trouver son âme sœur pour partager ses passions et fonder rapidement une famille. Abonné aux « CDD », il a beaucoup travaillé sur lui et est aujourd’hui prêt à montrer qu’il a appris de ses erreurs.

« Pourtant je suis beau gosse non ?« 

Guillaume « l’Auvergnat » – 35 ANS – Éleveur de vaches allaitantes & ferme pédagogique – (AUVERGNE – RHONE -ALPES)

Guillaume est un passionné avec un P majuscule, amoureux des animaux et des gens, qui s’est constitué un véritable coin de paradis avec des paons, des wallabys et des alpagas au beau milieu… de la Corrèze. Bien dans ses chaussures de danse folklorique, d’un naturel doux et calme, gentil, sociable et débrouillard, il recherche un homme prêt à partager son quotidien atypique, rêve de se marier et peut-être même d’avoir des enfants.

« C’est une chance extraordinaire car ça peut bouleverser les 30, 40, 50 prochaines années de ma vie« 

Nadège – 31 ans – Inséminatrice d’équins (BRETAGNE)

Pourtant pétillante, entière, généreuse et solaire, Nadège traîne des années de complexes derrière elle, qui l’ont souvent amenée à reléguer sa vie sentimentale au second plan. Aujourd’hui très épanouie professionnellement et propriétaire de sa maison à 31 ans, elle a presque tout sauf la personne avec qui partager. Maman dans l’âme, elle rêve d’avoir des enfants, construire une famille et d’une épaule masculine sur laquelle se reposer.

« J’ai peur de tomber amoureuse parce que je n’ai jamais eu l’impression d’avoir été aimée par un homme« 

Alain « le Breton » – 73 ans – Equi-tourisme (BRETAGNE)

Après la benjamine, voici le doyen de « L’amour est dans le pré », toutes saisons confondues. Un sacré personnage, gentil, simple et cabotin, figure de son village, qui a eu 1000 vies avant de se consacrer à 100% à sa passion pour les chevaux. Propriétaire d’un petit havre de paix au milieu de la forêt, Alain recherche le dernier amour de sa vie pour partager son quotidien atypique. Et il l’a martelé lors de son portrait : il vise une relation passionnée et rien d’autre !

« Si j’étais aussi doué avec les femmes qu’avec les chevaux, je serais l’homme le plus heureux de la terre.« 

Thierry – 65 ans – Viticulteur et arboriculteur (PROVENCE-ALPES-COTE-D’AZUR)

Last but not least : le grand retour de Thierry « coquin de sort » ! Presque le même qu’il y a sept ans avec ses deux mètres de générosité, ses bottes de sept lieux taille 52, son accent chantant et ses expressions sorties d’un roman de Pagnol. La seule différence, ce sont ses critères amoureux. Vacciné par ses déconvenues aux yeux bleus et imprimés léopard, notre désormais sexa recherche aujourd’hui une femme belle de l’extérieur ET « de l’intérieur ». Il le sait, c’est peut-être là sa dernière chance de ne pas finir ses jours tout seul.

« Tu as beau allumer deux télévisions pour faire beaucoup de bruit ou laisser la lumière partout dans la maison pour faire semblant qu’il y a du monde… à la fin tu es toujours tout seul.« 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« Les Cinquante » (W9) : une nouvelle émission qui regroupe tous les candidats emblématiques de la télé-réalité !

« MasterChef » (France 2) : l’émission culte de retour après 7 ans d’absence !