Zoom sur le Septante et Un, le jeu phare de RTL-TVI. Que savoir sur le quiz favori des belges, et comment y participer ?

S’il existe un jeu qui peut qualifier la télévision belge, il porterait un nom : Soixante et Onze, pardon, Septante et Un. L’émission, animée par Jean-Michel Zecca sur RTL-TVI, existe depuis 2003 et a diffusé déjà plus de 4000 émission.

Pourquoi “Septante et Un” ? Son titre prendrait son origine… d’une ligne de bus. En effet, cette ligne 71 de la STIB (service bruxellois de transport en commun) était fréquemment utilisée par l’adaptateur du jeu en Belgique. Un candidat face à 70 adversaire, l’émission prend forme.

Contrairement à ce qui est souvent pensé, “Septante et Un” n’a aucun lien avec “Un contre Cent” (“Au pied du mur”). Il s’agit de l’adaptation d’une production américaine, “Beat the Crowd”, éclipsé par le format d’Endemol. Notons d’ailleurs que le jeu a existé bien avant son cousin néerlandais, lancé en 2007 sur TF1. Plagiat ? A vous de juger…

“Septante et un” a eu une petite exportation en France, avec “Un contre Tous'” sur France 3 (animée par Vincent Perrot à l’été 2005), et une adaptation en Flandre sur VTM, mais sans grand succès. Fait amusant, ces deux versions étaient tournées dans les studios de la version de RTL-TVI.

Septante et un, ou le secret d’un succès

Dans “Septante et Un”, un candidat unique a une mission : éliminer un public de 70 adversaires au terme de 10 questions. Pour cela, plusieurs armes sont à sa disposition. Il a le choix du thème/question à chaque étape. De plus, un joker, le blik, permet de consulter à tout moment les réponses des adversaires et de changer de tactique sur une question si nécessaire.

Dès qu’un membre du public donne une mauvaise réponse, celui-ci se retrouve éliminé. A chaque bonne réponse du candidat unique, de l’argent est ajouté à une cagnotte. Par contre, toute mauvaise réponse réintègre un éliminé du public dans le jeu. Au terme de la partie, si des membres du public restent encore en course, ils se partagent la cagnotte du candidat. En revanche, si le candidat finit seul, il pourra répondre à une onzième question pour tenter de doubler sa cagnotte (ou tout perdre), et faire s’élever ses gains jusqu’à 5200€.

Tout le succès du “Septante et Un” tient dans une règle simple. Tout le monde peut jouer et gagner. Jusqu’à la dernière question, un membre du public peut ressurgir et raffler la mise à la fin. Les rebondissements font donc partie du rythme du jeu, et chacun a sa chance.

Les moyens d’y participer sont multiples. Les équipes organisent régulièrement des castings dans Bruxelles et toute la Wallonie, et assez accessibles. Depuis peu, vous pouvez également envoyer votre question vidéo à l’émission. Si celle-ci colle le candidat, vous remporterez 200€. Aucune excuse pour ne pas tenter votre chance !

POSTULEZ DÈS MAINTENANT À CE CASTING
en cliquant sur le bouton ou en recopiant manuellement les adresses de contact !
(en précisant de la part de passetoncasting.com
)

Pour envoyer une question vidéo

Poster un Commentaire

avatar