Pour des raisons de confidentialité, durant cette interview nous appellerons notre candidat Martin.

Bonjour Martin et merci d’avoir accepté notre interview. Tu as tenté le casting de Koh Lanta ! Est-ce que tu peux nous raconter comment cela se déroule ?

Le casting de Koh Lanta se déroule en plusieurs étapes :

Tout d’abord, il y a l’envoi du dossier de candidature. J’avais vraiment pris beaucoup de temps à le rédiger. Je n’ai pas cherché à copier des textes, ni à me faire aider. Les mots et expressions étaient naturels et spontanés.

Ensuite l’appel téléphonique : un appel d’environ 30 minutes. Cet appel permet vraiment d’en savoir plus sur nous.

Puis direction Paris, pour une première approche devant la caméra. S’en suit des tests physiques devant des professionnels de la santé (Médecins, psychologue…) pour vérifier si nous n’avons pas de problèmes de santé particuliers. On ne rigole pas à Koh Lanta (et c’est tant mieux) !

As-tu postulé par toi-même ou est-ce tu t’es fait repérer par un casteur ?

J’ai postulé par moi-même. C’était la première fois que je postulais à ce casting pour cette émission. Une décision qui était mûrement réfléchie. Cette émission était pour moi le rêve de ma vie !

Et tu as réussi le casting ! Comment l’as-tu appris ? Comment t’es tu senti à l’annonce du verdict ?

La première année malgré le fait que j’avais effectué le casting jusqu’au bout, je n’ai pas été retenu… J’ai fait partie des trentes derniers malheureux à avoir été “recalés » au pied du mur. Je n’avais pas repostulé pour la saison suivante, ce sont eux qui m’ont rappelé pour savoir si j’étais toujours motivé. Ils avaient gardé mon dossier de candidature.

À l’annonce du verdict, comme à chaque coup de fil de leur part, j’avais l’impression que le monde s’arrêtait autour de moi. J’étais totalement désorienté, je me sentais comme “invincible”, rien ne pouvait m’atteindre.

Tu as donc commencé le tournage de l’émission mais au bout de quelques jours à peine, suite à une altercation entre deux candidats, le tournage est interrompu. Qu’est-ce qui se passe dans ta tête à ce moment-là. Raconte nous comment tu as vécu la situation.

Au départ, la production nous a fait part d’un problème technique. Nous sommes restés sur notre campement : le tournage était simplement en “stand-by”. Le soir même, nous avions eu la visite du producteur, nous annonçant qu’il y avait eu une altercation entre deux candidats.

Personnellement, j’ai tout de suite sû de qui il s’agissait. Les ayant côtoyé quelques jours auparavant pour moi c’était “flagrant”.

Nous savions qu’il y avait eu de grandes discussions sur le sujet d’arrêter complètement le tournage, entre la production qui était avec nous à Fidji et celle qui était restée sur Paris. Et c’est le lendemain matin que Denis, en compagnie du producteur, sont venus personnellement nous annoncer la mauvaise nouvelle.

Certains se sont effondrés de suite, ma première réaction était “une fois que nous serions retournés en France, je serai prêt à repartir directement”.

Une forte pluie s’est mise à tomber, Denis et le producteur sont repartis en bateau, les autres candidats sont partis se réfugier au campement. Moi je suis resté seul sur la plage, regardant le bateau s’éloigner, j’étais effondré.

Le verdict tombe : le tournage est définitivement annulé. J’imagine que tu as dû être très déçu ? Comment s’est passé ton retour en France après quelques jours seulement d’aventure ?

Nous sommes restés quatre jours dans un hôtel luxueux, où nous avions tout à notre disposition. Malgré ce cadre idyllique, nous avions tous beaucoup de mal à faire le deuil de cette aventure.

Nous avons également pris conscience de l’ampleur que cette affaire avait déjà prise sur les réseaux sociaux.

Mon premier réflexe en rentrant en France a été de me faire tatouer le symbole de cette aventure, afin de l’immortaliser.

J’en ai également profité pour effectuer “un petit tour de France” pour retrouver mes proches. Nous avons eu beaucoup de sollicitations médiatiques, j’ai toujours voulu rester dans l’anonymat.

Comment ont réagi tes proches en te voyant de retour si vite ? Etaient-ils au courant de ta participation à Koh Lanta ?

À part ma famille très proche, peu étaient au courant de ma participation à ce jeu. Bien avant notre arrivée, ils ont été informés par la radio, les réseaux, la télévision de l’arrêt du tournage.

J’ai été étonné de leur manque de compréhension face à mon chagrin. Mais heureusement, la production avait mis en place un suivi psychologique pour nous aider à faire le deuil.

As-tu déjà pensé à passer le casting d’autres émissions d’aventure (Pékin Express, Ninja Warrior….)

J’avais également été convoqué pour le casting de Ninja Warrior, je n’y suis pas allé.

Qu’aimerais-tu dire aux internautes qui te lisent aujourd’hui ? A propos de ton expérience de casting, de ton parcours….

J’aimerais leur dire que chacun vit l’expérience différemment. Qu’il ne faut pas que notre vécu de “rupture de tournage” les freines à postuler.

Malgré la courte durée de l’aventure, ce fut quand même une belle expérience à vivre, sur le plan physique, humain et de la survie.

Koh Lanta est une émission pleine de mystère et de magie. Et je peux vous certifier qu’il n’y a aucun trucage au niveau de la survie !

Merci Martin d’avoir pris le temps de nous répondre ! On te souhaite beaucoup de réussite et peut-être on l’espère te voir dans cette grande émission qui fait de Koh-Lanta un rêve de toute une vie pour ces participants !

Poster un Commentaire

avatar